Date de sortie : 17 juillet 2019 (1h 34min)

De : Chris Addison

Avec : Rebel Wilson, Anne Hathaway, Alex Sharp (II)

Genre : Comédie

Nationalité : Américain

SYNOPSIS ET DÉTAILS

Deux femmes escrocs – de deux catégories différentes – s’unissent afin de mener la vie dure aux hommes qui les ont bafouées.

Dans la peau de Josephine Chesterfield

Pour jouer Josephine Chesterfield, une femme particulièrement élégante qui a en réalité un profil de criminelle aguerrie, Anne Hathaway a approfondi la question de son parcours. L’actrice explique : “A mon avis, Josephine a passé beaucoup de temps à voyager quand elle était jeune et elle est naturellement douée pour les langues. Je n’arrêtais pas de penser au fait qu’elle est le plus souvent seule dans cette sorte de palace qu’elle s’est aménagée. Je ne cessais de me demander pourquoi et de m’interroger sur ce qui a bien pu lui arriver. Elle ne peut pas vraiment se confier à qui que ce soit et elle doit faire très attention à ce qu’elle dit car elle porte plusieurs masques différents et qu’elle se livre à toutes ces arnaques qui sont des exploits personnels. Mais ce sont les masques qu’elle arbore qui lui permettent d’évoluer dans la société.”

Remake d’un remake

Le Coup du siècle est le remake au féminin du film de Frank Oz de 1989, Le plus escroc des deux emmené par Steve Martin et Michael Caine, qui est lui-même le remake des Séducteurs (1964) avec Marlon Brando. “Je ne voulais pas qu’on se contente de changer les sexes des personnages : ce n’est pas une raison suffisante pour refaire un film. J’ai présenté une version totalement réinterprétée et actualisée du film, avec un nouveau scénario mené par deux arnaqueuses”, précise la comédienne Rebel Wilson, qui est aussi 

La villa de Josephine

La somptueuse villa de Josephine sur la Côte d’Azur a été mise au point par la chef décoratrice Alice Normington, qui a oeuvré, entres autres, sur Les Suffragettes et Nowhere Boy. Chris Addison précise : “On devait choisir entre moderniser le style du film ou s’en tenir à une sorte d’atmosphère propre au sud de la France plus classique. Et on a fait le choix de la modernisation. On n’a pas non plus voulu trop ancrer le fi lm dans une époque spécifique. On a souhaité que le film fasse contemporain, comme si l’histoire pouvait vraiment se dérouler de nos jours. Pour autant, on voulait aussi lui donner un côté légèrement intemporel. Il ne fallait pas qu’on ait le sentiment d’être sur un banal plateau de cinéma de Los Angeles. Le défi a donc consisté à faire en sorte que le décor rappelle une propriété contemporaine mais qu’elle ait l’air d’être au bord de la Méditerranée plutôt qu’en Californie.”

Direction Majorque !

Le tournage a eu lieu sur l’île espagnole de Majorque dont l’allure paradisiaque peut certainement rivaliser avec Beaumont-sur-Mer. “Ça a été une décision audacieuse mais l’endroit est sublime et élégant et se trouve en Méditerranée, avec des arbres magnifiques et les tons bleus merveilleux du ciel et de la mer”, confie Chris Addison.

Avec un accent

Pour que Josephine soit crédible dans ses combines de haut vol, Chris Addison voulait qu’elle ait un accent britannique distingué. Anne Hathaway a résisté aussi longtemps que possible avant de s’attaquer à ce défi linguistique. “Je ne voulais pas avoir d’accent mais Chris m’y a obligée.J’ai essayé de le convaincre que ce n’était pas nécessaire mais ça n’a pas marché. On était tout à fait d’accord sur le ton, qui devait être soutenu, et sur le sens de l’humour, qui devait être facile à saisir, tout en étant raffiné. Et c’est ainsi qu’il en est venu à insister sur le fait que Josephine devait être Britannique. Comme ce n’est pas mon cas, j’ai pensé qu’elle devait être Américaine. Je ne voulais pas travailler aussi dur et il faut dire que j’avais peur d’adopter un accent qui n’était pas le mien. Mais il a insisté en me disant qu’elle serait plus drôle si elle était Anglaise”, se rappelle la comédienne.